Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Commune rurale de Kayao : La motion de défiance retirée après les excuses du (...)

Commune rurale de Kayao : La motion de défiance retirée après les excuses du maire

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN

jeudi 12 octobre 2017

Une motion de défiance contre le maire Moïse Sam, élu sous la bannière du parti au pouvoir MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), a été introduite par ses pairs conseillers. Il lui est reproché des faits de mauvaise gestion administrative et financière. Ce lundi 9 octobre 2017, une session extraordinaire a été convoquée pour statuer sur la question.

Commune rurale de Kayao : La motion de défiance retirée après les excuses du maire

Le Conseil municipal de la commune de Kayao, dans la province du Bazèga (région du Centre-Sud) a convoqué sa 1ère session extraordinaire ce lundi 9 octobre 2017. A l’ordre du jour plusieurs points dont le principal est la motion de défiance contre le maire MPP, Moïse Sam. Ce qui sonne comme un effet de mode au pays des Hommes intègres.Une motion signée le 24 septembre 2017 par 18 conseillers (dont des élus MPP) sur les 48 que compte la commune. Suivie quelques jours après (27 septembre) d’une lettre ouverte signée par trois présidents de commissions permanentes, sur les quatre que compte le Conseil municipal de Kayao.

Peu avant 10h, les conseillers sont invités à prendre place dans la salle, sous le regard de la population venue comprendre ce qu’il en était. Les plus curieux sont stoppés dans leur élan d’accéder à la salle par les gendarmes, présents pour la circonstance. Ce qui a suscité un brouhaha général.

La population aux aguets

JPEG - 61 ko
Le maire Moïse Sam, dit avoir compris la leçon

La salle ne pouvant contenir à la fois les conseillers et la centaine de personnes sorties pour l’occasion, le consensus a été trouvé de désigner un représentant par village (24 villages forment la commune) pour assister à la session, les autres devant attendre dehors, sous l’ombre des arbres. Ce qui fut fait. Le calme revenu, retour dans la salle. Après vérification, 44 conseillers dont une procuration. Le quorum est largement atteint pour la tenue de la 1ère session extraordinaire de l’année. Il est reproché principalement à l’édile des faits de mauvaise gestion administrative et financière (relèvement abusif et arbitraire du chef de service de l’administration et des finances, du régisseur de leurs fonctions ; détournement de carburant), d’incriminer publiquement les présidents des commissions permanentes. Le déficit de communication a aussi été pointé du doigt, ainsi que la trahison des idéaux et des engagements de la campagne et l’utilisation abusive à des fins personnelles du véhicule de la mairie.

JPEG - 71.3 ko
La population sortie pour la circonstance

Près de 5h durant, point par point, les questions ont été débattues, et le principal mis en cause, a tenté de s’expliquer, tout en présentant ses excuses à ceux qu’il a pu frustrer par son attitude ou sa manière de gerer. Au fil du temps, le mercure qui était monté en début de session a fini par retomber, pour faire face à des échanges conviviaux. « L’homme n’est pas parfait. S’il y a une erreur que j’ai pu commettre, qu’on la corrige pour que nous puissions avancer dans la construction de notre commune », a lancé le maire Sam. Après moult tractations, les conseillers signataires de la motion de défiance ont décidé séance tenante de la retirer et de ne plus aller au vote pour démettre le maire de ses fonctions. Une seconde chance pour ce dernier qui semble avoir compris la leçon. « J’ai vraiment eu une leçon qui va me servir à conduire la commune dans les trois ans à venir. Cela va nous amener à nous souder plus qu’avant car il y a des critiques objectives que j’ai reçues », a-t-il indiqué au sortir de cette longue session. Pour ne plus tomber dans une telle crise, une commission sera mise en place pour prendre les décisions en ce qui concerne la vie de la commune.

JPEG - 60.4 ko
Jean-Gustave Peuzingo, 2e adjoint au maire de la commune de Kayao

C’est le cœur léger que Mathieu Guirou conseiller municipal et Jean-Gustave Peuzingo, 2e adjoint au maire de la commune de Kayao, tous signataires de la motion de défiance ont quitté la salle de conseil. Pour ce dernier, depuis le dépôt de la motion, jusqu’à la tenue de la session extraordinaire, des concertations ont eu lieu entre des sages du village et les signataires. Et c’est le résultat de cette médiation qui a conduit au retrait de la motion. Seulement, il fallait la tenue de la session pour que chacun vide son sac. « On avait besoin qu’il s’explique. Explication a été donnée, accompagnée d’excuses », s’est-t-il réjoui, avant de poursuivre en ces termes : « si des gens se plaignent d’une gestion c’est que d’une part ils ont raison aussi ». Mais, à son avis, le plus important a été de reconnaitre son tort et de demander pardon.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Manga
Soleil voilé, Humididté : 26%
Max : °C
Min : °C

27°C
Soleil voilé
Dimanche
Soleil
18|36°C
Lundi
Soleil voilé
18|35°C
Mardi
Soleil voilé
18|35°C
Mercredi
Soleil
18|34°C
Jeudi
Soleil
17|33°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter