Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Lutte contre les IST et le VIH-Sida : Des notables coutumiers et des (...)

Lutte contre les IST et le VIH-Sida : Des notables coutumiers et des responsables d’associations sensibilisés

lundi 30 septembre 2013

Le cadre de concertation des Chefs coutumiers du Bazèga (4CB) a organisé le mardi 12 août 2014, un atelier de formation sur la lutte contre les IST et le VIH-Sida dans son approche genre au profit des notables coutumiers et des responsables d’associations féminines dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le 1eradjoint au maire de la commune de Kombissiri.

Lutte contre les IST et le VIH-Sida : Des notables coutumiers et des responsables d’associations sensibilisés

Afin de jouer un rôle de relais dans la longue chaîne de lutte contre les IST et le VIH/Sida, la vingtaine de notables coutumiers et de responsables d’associations féminines du Bazèga ont pris part à l’atelier de formation sur la lutte contre les IST et le VIH- Sida dans son approche genre initiée par le cadre de concertation des Chefs coutumiers du Bazèga.

A cet effet, les participants ont suivi successivement avec beaucoup d’intérêt trois communications à savoir « genre et santé de la reproduction », « approche genre et développement dans les activités de prévention des IST/Sida » et « VIH/Sida et chefferie traditionnelle ».

Ces communications respectivement animées par docteur Jean Ouédraogo, médecin chef du district sanitaire de Kombissiri, madame Maria Bara, responsable de la stratégie de la santé communautaire et des groupes spécifiques et monsieur Eugène Congo, attaché de santé, tous au centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Kombissiri ont permis aux participants de tout savoir sur la pandémie notamment les symptômes, le mode de transmission, les facteurs favorisant la transmission, comment éviter d’être infecté et comment faire si on est infecté. Dans son exposé, docteur Jean Ouédraogo s’est appesanti sur la notion de genre qui selon lui se réfère aux relations sociales entre les hommes et les femmes.

Les gardiens de la tradition et les responsables d’associations féminines bénéficiaires de cette formation ont été sensibilisés sur les conséquences néfastes de certaines pratiques telles l’excision et le lévirat. Afin de lutter efficacement contre les IST et le Sida, ils ont été invités à apporter leur contribution par des séances de sensibilisation pour l’abandon de ces pratiques.

Satisfaits des connaissances acquises à l’issue de la formation les participants plus outillés, se sont dit prêts à jouer le rôle de relais dans leur localité respective.

T. Pascal Tiendrebéogo

AIB

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Manga
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter