Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Ciblage des personnes vulnérables : L’opération d’enregistrement a commencé à (...)

Ciblage des personnes vulnérables : L’opération d’enregistrement a commencé à Manga

mercredi 17 août 2016

Le mardi 16 août 2016 à Manga, le gouverneur de la région du Centre-Sud, B. Casimir Séguéda représentant le Premier ministre, a procédé au lancement de l’opération pilote de ciblage des personnes vulnérables dans cinq communes du Burkina Faso. Il s’agit de Manga, Kaya, Mané, Séguénega et l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso. C’était en présence des autorités administratives, coutumières, religieuses, paramilitaires, délégués des villages et secteurs de la commune de Manga et des populations. L’initiative est portée par le Conseil national pour la protection sociale et soutenue par le gouvernorat de ladite région.

Ciblage des personnes vulnérables : L’opération d’enregistrement a commencé à Manga

« Au Burkina Faso tout le monde se réclame vulnérable et l’absence de statistiques et de données fiables ainsi que les interventions disparates des partenaires rendent difficile la mise en œuvre de la Politique nationale de protection sociale adoptée (PNPS) », tel est le constat fait par le gouverneur de la région du Centre-Sud, B. Casimir Séguéda. Dans la perspective de la constitution du registre unique des personnes vulnérables, le secrétariat permanant du Conseil national pour la protection sociale a organisé le 16 août 2016 à Manga, le lancement de l’opération pilote de ciblage des personnes vulnérables. A travers cet acte dans la cité de l’épervier, c’est un nouveau tournant qui se dessine dans la mise en œuvre de la PNPS.
Prévue pour se dérouler du 16 août au 2 septembre prochain, cette opération pilote concerne deux communes urbaines, celles de Manga et de Kaya ; deux communes rurales que sont Mané, Séguénega et enfin, l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso. Les lieux d’enregistrement choisis à cet effet sont les services sociaux communaux.

Le registre unique constitue un référentiel dont l’ambition est de servir de cadre fédérateur à tous les acteurs du domaine de la protection sociale. Ceci, en vue d’une coordination efficiente et efficace des projets et programmes de protection sociale, et aussi, une rationalisation des différentes interventions. Pour ce faire, M. Séguéda a adressé ses encouragements aux gouverneurs des régions concernés pour la mission de suivi et de coordination des opérations de ciblage et souhaité plein succès aux activités qu’elles auront à déployer sur le terrain. Quant aux acteurs du domaine de la protection sociale, il les a invités à accompagner le gouvernement dans ses efforts pour sortir les ménages et les personnes vulnérables de leur situation difficile (…).

En effet, cet accompagnement commence par leur implication dans la canalisation de ces derniers vers les services sociaux communaux en vue de leur enregistrement sur les listes. Dans cette dynamique, le gouverneur a demandé aux populations concernées par cette opération pilote et singulièrement les personnes vulnérables de sortir massivement pour se faire enregistrer sur les listes et fournir aux agents des services sociaux communaux les informations sur leurs ménages.

« Les données que nous allons collecter vont être traitées sur le plan informatique d’abord. Après le traitement des données, les résultats viennent au niveau de la commune. Ils seront par la suite validés par un comité qui sera mis en place. Une fois que ces résultats sont validés, nous arrêtons la liste des personnes vulnérables. Enfin, il y a un programme de réponse qui va venir soutenir ces personnes », a, pour sa part, expliqué Karime Ganemtoré, Secrétaire permanent du CNPS. Toutefois, a-t-il concédé, « On ne peut pas dire que le risque zéro existe à 100% mais des dispositions ont été prises pour garantir la fiabilité de l’opération ». A cet effet, 29 critères ont été retenus. Ces critères d‘appréciation de la vulnérabilité du ménage portent essentiellement d’une part sur les caractéristiques du chef de ménage et d’autre part sur ceux du ménage, à savoir, la composition du ménage, l’habitat, les moyens d’existence et l’accès aux services sociaux de base.

Selon l’adjoint au maire, Joseph Tondé, le choix porté sur la commune de Manga les honore à plus d’un titre. « D’abord pour la profondeur de la symbolique qu’il revêt pour notre commune, ainsi que l’importance des enjeux de l’opération de ciblage et des attentes fortes des acteurs du domaine de la protection sociale », a-t-il dit.
A l’issue de la cérémonie, le gouverneur de la région a procédé au lancement symbolique de l’enregistrement des ménages.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Manga
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter