Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Kombissiri : Le Maire rend compte de sa gestion à la population

Kombissiri : Le Maire rend compte de sa gestion à la population

LEFASO.NET | Jacques Theodore BALIMA

lundi 11 décembre 2017

A l’initiative de NDI-Burkina (National Democratic Institut), le Maire de la commune urbaine de Kombissiri, Amidou Olivier Conombo, était face, le samedi 9 décembre 2017, à sa population. Objectif : rendre compte, à mi-parcours, de sa gestion. La volonté est d’impliquer les électeurs dans les actions de développement de la commune.

Kombissiri : Le Maire rend compte de sa gestion à la population

L’initiative est nouvelle. Mais elle a toute son importance dans la construction des communes. Elle consiste à amener les conseils municipaux à rendre compte de leur gestion aux populations. Le samedi 9 décembre dernier, le maire de la commune de Kombissiri, localité située à une quarantaine de kilomètres au Sud de Ouagadougou, a été le premier à se soumettre avec joie à l’exercice. « Je suis très content de pouvoir, à travers NDI, me soumettre à cet exercice citoyen qui consiste à rendre compte à la population de la gestion de la commune dont nous sommes aujourd’hui responsables », a-t-il dit d’entrée.

Initiative NDI

La trouvaille est du National Democratic Institut (NDI) qui a implanté un de ses bureaux à Ouagadougou. Le NDI a pour entre autres missions d’accompagner les collectivités dans la construction d’une démocratie véritable. Pour cela, il a initié des formations et d’autres actions lors des élections présidentielles de novembre 2015. Après cela, il est resté auprès des mairies où il accompagne les femmes et les jeunes membres des différents conseils municipaux. Ce programme couvre six communes que sont Kaya, Loumbila, Kombissiri, Komsilga, Toécé et Yako.

« La redevabilité constitue, à notre sens, un des moyens les plus surs, les plus efficaces, et pertinents, pour faire en sorte que les populations comprennent bien dans quoi s’inscrit la gestion locale et comment jouer leur partition. Il ne s’agit pas simplement, au-delà des élections, d’élire des conseillers et des maires et d’attendre les réalisations à la fin du mandat, mais constituer un dialogue permanent qui permet au fur et à mesure de redresser, de prendre en compte les préoccupations nouvelles », a expliqué Aminata Kassé, représentante-Pays de NDI.

Bilan satisfaisant

Ce principe, selon la première responsable de NDI-Burkina, est à la portée de tout décideur et aussi de la population. Pour ce premier exercice, ce sont les conseillers municipaux, les membres des conseils villageois de développement (CVD), des représentants d’OSC et d’associations de la commune et des villages relevant de Kombissiri qui se sont retrouvés pour prendre connaissance du travail qui a été fait. Le thème de la rencontre était : « Mobilisation des acteurs communaux pour un processus de décentralisation plus inclusif et participatif ».

Le bilan, selon le maire, est déjà énorme. « Il sera fastidieux pour moi d’énumérer les acquis en un temps record », prévient le maire. De l’éducation à la santé en passant par les routes, l’accès à l’eau potable, des actions ont été menées. « Nos réalisations s’inscrivent en droite ligne avec le programme du Chef de l’Etat. Nous avons réalisé plusieurs écoles avec les ressources transférées par l’Etat et sur fonds propres. Dans le domaine de la santé, des infrastructures et des équipements ont été acquis. Au niveau de la culture, nous avons bénéficié un appui de l’Etat pour accompagner les élèves, les fonctionnaires et la population par l’acquisition de livres. Des troupes traditionnelles bénéficient aussi de notre accompagnement.

Avec l’appui des partenaires, nous avons aussi réalisé 24 forages. Des partenaires jumelés à la Commune nous ont également gratifiés d’une école de trois classes dont l’inauguration a eu lieu hier (Ndlr, vendredi 8 décembre 2017). Nous avons aussi mené un lobbying auprès de ces partenaires qui ont accepté de construire trois classes supplémentaires à l’école communale de Kombissiri pour pouvoir gérer les effectifs pléthoriques dans cette école. Pour les routes, nous avons des perspectives dont les dossiers sont très avancés. Des équipes techniques ont déjà fait les études. Je pense que courant l’année 2018, tout sera du concret », a résumé Amidou Olivier Conombo.

Kombissiri est la première commune à faire cet exercice. Les maires des cinq autres communes d’intervention du programme vont le faire également. L’objectif est clair. « Nous avons voulu à la suite des différentes activités de formation, d’orientation, arriver à installer cette méthode de concertation et de communication avec la population », a conclu Aminata Kassé, représentante-Pays de NDI-Burkina.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Manga
Soleil voilé, Humididté : 59%
Max : °C
Min : °C

32°C
Soleil voilé
Mardi
Inconnu
22|32°C
Mercredi
Orage épars
22|32°C
Jeudi
Soleil et nuages épars
22|32°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
21|31°C
Samedi
Orage épars
21|31°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter