Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Commune de Toecé : Le maire appelé à l’exercice de redevabilité

Commune de Toecé : Le maire appelé à l’exercice de redevabilité

vendredi 15 décembre 2017

A la faveur d’une journée de dialogue organisée conjointement par le National democratic institute (NDI) et la mairie de Toecé, commune rurale située dans la région du Centre-sud, dans la province du Bazèga, le jeudi 14 décembre 2017, le conseil municipal a pu avoir avec les populations,un débat franc et direct au cours duquel le maire a été invité à dresser le bilan des activités du conseil depuis son installation en juin 2016.

Commune de Toecé : Le maire appelé à l’exercice de redevabilité

« Mobilisation des acteurs communaux pour un processus de décentralisation plus inclusif et participatif », ainsi est intitulé le thème de la journée de dialogue entre élus locaux et populations de Toécé. Organisée dans les locaux de la mairie, elle a réuni en plus du conseil municipal, d’autres composantes de la société civile à savoir des leaders religieux, des chefs coutumiers, des chefs de services déconcentrés, etc.

Un exercice de redevabilité

« Cette opportunité réelle de débats entre les autorités de la commune et la population demeure un exercice de redevabilité… », a soutenu le maire de la commune Clément Zongo, à l’entame de cette journée de dialogue communal. Se prêtant alors à cet exercice, mention est faite d’une kyrielle d’actions parmi lesquelles des subventions au profit de structures telles que le Haut-commissariat, le service départemental de l’action sociale et bien d’autres. Le budget communal, lui, comprend les recettes locales (taxe de jouissance, timbre, droit de marchés, etc.), des transferts (MENA, santé), des dotations et des subventions. Et depuis l’installation du conseil municipal, les diverses réalisations du budget et hors budget se chiffrent à plus de 700 000 000 FCFA.

JPEG - 99.1 ko
Maire de la commune de Toecé, Clément Zongo

Bien qu’affirmant avoir un bilan positif après 17 mois passés à la tête du conseil municipal et ce, par rapport aux moyens dont dispose la commune, M. Clément Zongo n’occulte pas les difficultés rencontrées. Il s’agit entre autres du faible niveau de mobilisation des ressources locales, de la modicité du budget, de la réticence de certains contribuables à payer les taxes. Comme perspectives, le conseil se donne pour mission première de continuer à travailler avec abnégation pour trouver une solution à ces problèmes et assurer une meilleure exécution du budget. Pour cette tâche qui lui incombe et à tous, un appel est fait à l’ensemble des filles et fils de la commune à s’unir afin d’assurer le développement continu de la collectivité.
Selon le représentant du National democratic institute (NDI), François Traoré, cet accompagnement des communes (Kaya, Kombissiri, Komsilga, Loumbila, Yako) et Toecé par l’ONG dont il est le directeur des programmes vise à, établir une communication régulière entre les populations et les élus, améliorer et consolider leurs relations afin d’avoir leurs soutiens et de mieux prendre en compte leurs préoccupations.

« C’est un devoir dont M. le maire a tenu à s’acquitter avec l’appui du NDI et de la coopération Suisse », rétorque Mme le préfet Aissa Ramdé/Zougmoré. Et déclarant ouverte la journée de dialogue, elle a dit toute sa gratitude au partenaire technique et financier pour son accompagnement.

JPEG - 104.7 ko
François Traoré, rep. du National democratic institute(NDI)

De l’avis d’un des conseillers municipaux de la commune, en la personne de Boureima Tassembedo, cette journée est très importante dans la mesure où elle permet d’échanger sur certaines difficultés de la mairie. « Faire mieux », répond le conseiller quand il lui est demandé son appréciation du bilan dressé. Pour lui, le bilan est appréciable dans son ensemble mais il faut encore travailler pour atteindre les objectifs fixés.

Bref rappel, ladite journée de dialogue s’inscrit dans la continuité du programme d’appui aux réformes et aux élections financé par le Bureau de la coopération Suisse au développement pour soutenir le processus démocratique au Burkina Faso. En effet, au lendemain des élections communales de 2016, le NDI a procédé à un appui spécifique à des jeunes et des femmes élus dans six communes du pays dont Toecé, avec pour objectif de renforcer leurs capacités à répondre efficacement aux intérêts et aux besoins des citoyens au sein de leurs communautés.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Manga
Soleil voilé, Humididté : 41%
Max : °C
Min : °C

33°C
Soleil voilé
Lundi
Orages isolés
25|36°C
Mardi
Soleil et nuages épars
25|36°C
Mercredi
Soleil et nuages épars
25|36°C
Jeudi
Soleil et nuages épars
24|36°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
23|36°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter